Le parc a acquis et gérera l'Hôtel Atenea Aventura, situé à Vila-seca, afin de continuer d’offrir à ses visiteurs la meilleure offre d’hébergement

© PortAventura World

© PortAventura World

PortAventura World a annoncé une nouvelle ligne stratégique concernant son offre d'hébergement, avec l'acquisition et la gestion de l'Hôtel Atenea Aventura situé dans la ville de Vila-seca, à moins de deux kilomètres du parc. Avec cette initiative, PortAventura World gérera et administrera, pour la toute première fois, un établissement hôtelier extérieur au périmètre actuel du parc, entrant ainsi dans un nouveau modèle économique.

L’hôtel quatre étoiles Atenea Aventura compte 94 chambres et appartements standard. Jusqu’à présent, il accueillait principalement des voyageurs d’affaires et du tourisme bien-être, ainsi que les visiteurs de PortAventura World. L’acquisition de cet hôtel permettra donc au parc de renforcer son offre hôtelière pour le public MICE (Meetings, Incentives, Conferencing, Exhibitions) se rendant au centre de convention de PortAventura World tout au long de l'année.

Dans le cadre d'un plan d'expansion pour les années à venir, la destination de loisirs espagnole prévoit de poursuivre cette stratégie actuelle avec l’acquisition d’autres établissements de la région. Le parc souhaite notamment adapter et thématiser ses futurs hôtels, mais également offrir aux visiteurs la possibilité de pouvoir y acheter directement leurs tickets d’entrée et d’autres avantages pour le parc. Pour rappel, PortAventura World compte déjà aujourd’hui six établissements pour un total de près de 2 500 chambres.

Cette nouvelle stratégie hôtelière s’inscrit dans la vision RSE de PortAventura World, axée sur une utilisation optimisée des ressources, une consommation responsable et une amélioration continue, afin de continuer à développer une gestion responsable et durable. En 2022, le parc prévoit de se joindre à des initiatives engagées telles que la Science Based Targets Initiative (SBTI), un projet notamment mené par le Carbon Disclosure Project (CDP), le Fonds mondial pour la nature (WWF) et le Pacte mondial des Nations unies (UNGC), dans le but de fixer des objectifs climatiques ambitieux basés sur la science et réduire ainsi les émissions de gaz à effet de serre.

© 2022 PAW

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :