Certains ont perdu jusqu’à 70% de leurs visiteurs, un véritable désastre économique

© StarParc.be

© StarParc.be

C'est une interview publiée dans Le Parisien ce lundi qui fait l'effet d'une bombe dans le secteur du tourisme. Selon Arnaud Bennet, directeur du parc Le PAL, mais aussi président du syndicat national des espaces de loisirs, d’attractions et culturels (Snelac), le pass sanitaire imposé depuis le 21 juillet provoque une chute très forte de fréquentation, de 20 à 50 % selon les sites, et jusqu’à 70 % chez certains. Plus le site est petit, plus l’achat est impulsif, la veille ou le matin même, et moins on vend de tickets.

Le président du Snelac estime la mesure inutile dans ces espaces en extérieurs, où le protocole de sécurité avait par ailleurs très bien fonctionné l’été dernier. Consterné par l’imprévoyance politique, la saison de nombreux parcs est en danger. Des patrons ont payé le dernier salaire de leur poche.

L’été dernier a démontré que les parcs n’étaient pas une zone de contamination. Il n’y a jamais eu un cluster dans un parc. Décider de mettre en place ce pass du jour au lendemain n'aide pas à accompagner le mouvement, puisque les délais entre les deux doses de vaccin pour ceux qui le font maintenant, ne permettra pas de se rendre dans les parcs. 

Arnaud Bennet déplore également les insultes sur les réseaux sociaux. Les visiteurs disent qu’on leur impose un pass sanitaire et qu’ils n'iront plus jamais dans les parcs. L'interview très forte est a retrouver en intégralité et en accès libre dans Le Parisien.

© 2021 WW

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :