Un investissement de 25 millions d’euros

© Plopsa

© Plopsa

En collaboration avec la ville wallonne Hannut et la ville flamande Landen, Plopsaqua Hannut-Landen, un investissement de 25 millions d’euros, a ouvert ses portes. Vue la position du parc aquatique complètement nouveau, sur la frontière linguistique, l’évènement de fête a eu lieu en présence du Premier ministre flamand Jan Jambon, le Premier ministre wallon Elio Di Rupo, le bourgmestre de Landen Gino Debroux, le bourgmestre de Hannut Emmanuel Douette et le CEO de Plopsa Steve Van den Kerkhof.

Depuis le mois de décembre, nous pouvions ouvrir la partie urbaine de la piscine pour donner l’opportunité aux habitants, aux écoles et aux sportifs de venir nager chaque semaine. Mais nous sommes évidemment très heureux que nous pouvons finalement ouvrir la partie récréative et qu’on peut le faire en présence des maires de Hannut et Landen. Je veux les remercier énormément pour cette coopération constructive. D’ailleurs, je suis fier que nous avons réalisé ce projet sur la frontière linguistique et je suis fier que le Premier ministre flamand et le Premier ministre wallonne étaient présents.’ explique le CEO de Plopsa Steve Van den Kerkhof.

À côté de la partie urbaine avec une piscine de 25 mètres avec huit couloirs de nage et un bain d’instruction avec quatre couloirs de nage, qui doivent satisfaire aux demandes des habitants, des écoles et des groupes, nous avons une partie récréative énorme avec trois toboggans spectaculaires y compris le ‘Sky Drop’ avec une altitude de 19 mètres, une piscine à vagues, ‘Wild River’, une espace à jouer en intérieur et en extérieur, une pataugeoire, des bains à remous, une piscine extérieure, une espace de bronzage et un sauna. Les zones sont complètement décorées dans le thème de Maya l’Abeille et Bumba. ‘Nous attendons à Plopsaqua Hannut-Landen environ 400.000 de visiteurs chaque année’, explique Van den Kerkhof. L’éclairage scénographique peut être ajuster par thème. De cette façon, les visiteurs sont immergés dans les thèmes et les environnements différents et l’expérience est complètement différente par rapport à la piscine subtropicale classique.

Coopération avec les villes Hannut et Landen

Les villes Hannut et Landen ont aussi contribué au nouveau bâtiment de natation. De ce fait, les habitants bénéficieront d’un prix d’entrée spécial et démocratique. Pour eux, Plopsaqua Hannut-Landen était le meilleur choix dans la recherche d’une nouvelle piscine municipale. Il s’agit d’un investissement de 25 millions d’euros.

Autres mesures

Évidemment, la sécurité reste la priorité la plus grande. Par conséquent, pour le moment nous travaillons avec une capacité maximale stricte et les visiteurs sont obligés d’enregistrer à l’avance leur visite par date et par shift. Pour le moment, on travaille avec quatre shifts ou nous permettons 475 visiteurs à la fois.’ explique Van den Kerkhof.

À côté de la réservation obligatoire et la capacité maximale stricte, il est aussi obligatoire de porter un masque du parking jusqu’aux vestiaires. On a aussi prévu la communication supplémentaire et la signalisation pour qu’on puisse, par bulle, sauvegarder la distance des autres en attendant. Également, nous demandons régulièrement aux visiteurs de bien désinfecter les mains en utilisant les stations d’infection prévues.

En préparation d’une journée Plopsa en sécurité, le parc communique toutes les infos via plopsaquahannutlanden.be, où il y aussi la possibilité de réserver en ligne des tickets le jour on veut visiter le parc.

© 2021 Plopsa

© Plopsa
© Plopsa
© Plopsa
© Plopsa

© Plopsa

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :