Un 2ème parc et un 4ème hôtel au Parc Astérix sont évoqués

© Portalix

© Portalix

Le groupe Compagnie des Alpes a présenté les résultats du premier semestre 2020-2021, fortement impacté par la crise de la covid-19. La plupart des parcs de loisirs étaient ouverts au début de la période d’Halloween et ils ont dû refermer leurs portes avant même la fin de cette importante période commerciale. Seuls Grévin Montréal et Chaplin’s World ont eu l’autorisation de rouvrir leurs portes, respectivement le 26 février et le 12 mars derniers.

Le chiffre d’affaires des parcs de loisirs atteint par conséquent 27,6 M€ contre 103,2 M€ pour la même période de l’exercice précédent. Le résultat net part du groupe, pour le 1 er semestre de l’exercice 2020/2021, est négatif à hauteur de -122,6 M€ contre +47,7 M€ pour la même période de l’exercice précédent. Une augmentation de capital est prévue, avec maintien du droit préférentiel de souscription, une opération soutenue par les principaux actionnaires.

À l'occasion de la présentation de ces résultats, la Compagnie des Alpes a aussi présenté ses priorités stratégiques et ses perspectives pour les prochains exercice. Le groupe amorce une nouvelle phase de son développement. Certains investissements reportés en raison de la crise seront effectués. Le groupe souhaite reprendre le chemin de la croissance, aussi bien interne qu'externe si des opportunités se présentent. Un de projets dans les cartons est le renforcement du Parc Astérix en tant que destination de court séjour avec la construction d'un second parc (aquatique) et d'un quatrième hôtel.

La Compagnie des Alpes est aujourd’hui à nouveau prête à accueillir les visiteurs. L’activité enregistrée lors de l’été 2020 la rend confiante dans sa capacité à tirer parti de la réouverture de ses sites dans des proportions similaires à l’an dernier, à protocoles sanitaires équivalents. La fréquentation observée sur les parcs qui ont rouvert courant mai est excellente.

Dans les Parcs de loisirs, le Groupe vise à offrir des expériences uniques et immersives en continuant d’investir dans la capacité et l’attractivité de ses sites pour augmenter à la fois leur fréquentation et les revenus par visiteur tout en continuant d’améliorer la satisfaction de ses clients. Cela s’illustre par l’ouverture en mai 2021 de Kondaa au sein du parc Walibi Belgium, le plus haut et le plus rapide MegaCoaster du Benelux. Parmi les investissements projetés, figurent notamment le lancement de Toutatis en 2023, une nouvelle attraction au Parc Astérix dont le Groupe attend un surcroît de 140 000 visiteurs par an, et le plan ambitieux de transformation du Futuroscope. Le Groupe cherchera par ailleurs à poursuivre la désaisonnalisation de son activité en renforçant l’événementialisation des périodes d’Halloween et de Noël. Il visera également à capitaliser sur son offre hôtelière, récemment renforcée au Parc Astérix, ou sur l’existence de parcs second gate dans certains de ses sites pour allonger la durée de visite. Enfin, le renforcement de la connaissance clients favorisera la mise en place d’un marketing ciblé et personnalisé ainsi que le développement des ventes en ligne.

Le montant des investissements devrait se situer en moyenne à un niveau de l’ordre de 200 M€ par an sur les exercices 2021/2022 à 2024/2025. Le Groupe précise qu’il devrait engager un rattrapage dès l’exercice 2022/2023 de certains investissements décalés en raison de la crise sanitaire.

Projet « Grand Astérix »

En outre, le groupe évoque un projet additionnel « à fort potentiel de création de valeur », le projet « Grand Astérix ». Ce projet permettrait de continuer à valoriser le potentiel foncier du parc, et à intensifier sa transformation en destination de « court séjour » : ce projet inclura un quatrième hôtel équipé de deux restaurants et d’un centre de séminaires, ainsi qu’un centre aquatique.

© 2021 CDA

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :