L'évolution de la situation sanitaire est alarmante

© Mw007

© Mw007

Le comité de concertation des autorités avancé ce vendredi, au vu de l’évolution de la situation sanitaire alarmante de ces derniers jours, est revenu sur les assouplissements qui étaient initialement prévus dans le plan "plein air" et qui devaient débuter le 1er avril. L'ouverture des parcs d'attractions est reportée à une date indéterminée. 

Les indicateurs de l’épidémie en Belgique montrent que la tendance à la hausse se poursuit. Le nombre de contaminations, le taux de positivité, les admissions à l’hôpital, et le nombre de patients hospitalisés en soins intensifs, tout augmente de façon importante. Le taux de reproduction (Rt) du coronavirus passe de 1,12 à 1,16 ce vendredi. Lorsqu’il est supérieur à 1, cela signifie que la transmission du virus s’accélère.

Entre le 9 et le 15 mars, 3 266 nouvelles infections au coronavirus ont été enregistrées en moyenne chaque jour. Une hausse de 34% par rapport à la semaine précédente. Les plus grosses augmentations de nouveaux cas se manifestent chez les enfants et les adolescents. Le nombre d’admissions à l’hôpital est lui en hausse de 27%.

Les autorités appellent les Belges à respecter les règles en vigueur afin de limiter la circulation du virus. S’en tenir à un seul contact rapproché, rencontrer d’autres personnes seulement à l’extérieur et à distance, télétravailler un maximum et éviter les contacts. 

Signe des premiers effets de la vaccination, le nombre de cas positifs en maison de repos reste faible. Les hospitalisations de résidents ne concernent désormais plus que 2,3% de toutes les hospitalisations.

L'objectif d'un retour en présentiel total pour l'enseignement au 19 avril est maintenu. L'école reste la priorité des autorités. La réouverture des établissements horeca le 1er mai est aussi toujours d'actualité.

© 2021 WW / LS

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :