La fermeture des parcs d'attractions est maintenue jusqu'au 1er avril

© Plopsa

© Plopsa

Le Conseil d’État a rejeté ce jeudi le recours des parc d'attractions visant à annuler la fermeture imposée par le gouvernement dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus, nous rapporte la presse nationale. Selon celui-ci, ils n’ont pas suffisamment démontré l’extrême urgence de la question.

L'association des parcs d'attractions Belgoparks (Bellewaerde, Bobbejaanland, Baudouin Park, les parcs Plopsa, Sea Life et Walibi Belgium) avait introduit un recours au Conseil d'État. Les parcs se sentaient lésés par les décisions du Comité de concertation de fermer les parcs d'attractions au moins jusqu'au 1er avril, alors que les parcs animaliers sont autorisés à ouvrir. L'association souhaitait une égalité de traitement.

Selon le Conseil d'État, les parcs d'attractions n'ont pas suffisamment étayé les raisons pour lesquelles leur cas serait si urgent. Ils ont signalé des pertes de revenus et même une possible faillite, mais cela n'a pas. Un préjudice financier et économique ne justifie pas l'urgence, à moins que les parties requérantes puissent démontrer concrètement qu'elles se trouvent dans une situation tellement grave qu'elles ne peuvent attendre l'issue normale de la procédure de suspension.

© 2021 LS

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :