La fermeture définitive avait pourtant été annoncée

© Dimitris Vetsikas

© Dimitris Vetsikas

Le parc bruxellois de miniatures Mini-Europe avait annoncé en septembre dernier sa fermeture définitive au 31 décembre 2020, faute d’accord sur une quatrième prolongation de la concession sur le plateau du Heysel où il est installé.

Après 31 ans d’existence, Mini-Europe pourrait finalement peut-être être sauvé. La presse locale nous rapporte que des négociations seraient en cours pour prolonger le bail, ce que confirme la Ville de Bruxelles. Ce contrat est indispensable pour faire la jonction avec le projet d’aménagement urbain Néo, qui compte un centre commercial et des logements.

Situé sur un site de 24 000 m² sur le plateau du Heysel à Bruxelles, le parc présente des reproductions des plus célèbres monuments de l’Union européenne à l’échelle 1⁄25. Environ 80 villes et 350 maisons sont exposées. Mini-Europe est renommé par la qualité de ses maquettes dont certaines ont coûté jusqu’à 400 000 euros (comme celle de la Grand-Place de Bruxelles). Il contient de nombreuses animations (train, moulins, éruption du Vésuve, Airbus, camions filoguidés…). 

En 31 ans d'existence Mini-Europe a employé près de 2.300 personnes. A sa création, Mini-Europe faisait partie du groupe Walibi. Son administrateur, Thierry Meeùs, est le fils de Eddy Meeùs, créateur du parc d'attractions wavrien et de la marque Walibi. C'est également à Thierry Meeùs que l'on doit l'idée du kangourou orange comme mascotte de Walibi, en référence à la ressemblance du nom avec wallaby. 

© 2021 WW

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :