Des nouvelles mesures destinées à limiter la propagation du coronavirus

© Raimond Spekking

© Raimond Spekking

En raison de la situation sanitaire grave liée au Covid-19 et ses variantes, la Belgique interdit tous les voyages non essentiels à l'étranger, y compris au sein de l'Union européenne, du 27 janvier au 1er mars. Les voyages à caractère touristique et récréatif seront donc interdits de l'étranger vers la Belgique et inversement.

Avec cette interdiction, le gouvernement belge embraille sur l'annonce de jeudi soir de l'Union européenne qui déconseillait déjà fortement les voyages jugés non-essentiels, tout en continuant à faire fonctionner le marché unique. C'est-à-dire de continuer à permettre le transport des travailleurs essentiels et des marchandises à travers les frontières des pays au sein de l'Union européenne.

Les voyages à des fins professionnelles, humanitaires, médicales ou pour des raisons familiales bénéficieront d'une exception. Une déclaration sur l'honneur devra être signée de manière à prouver que le voyage est de nature essentielle, nous rapporte la RTBF. Les personnes habitants des communes frontalières pourront continuer à traverser la frontière pour faire leurs achats.

Les personnes qui voyageront pour des raisons essentielles pendant plus de 48 heures devront respecter une quarantaine de 10 jours (au lieu de 7 actuellement) à leur retour, ainsi qu'un double test PCR le jour de leur retour et sept jours après.

A noter que pour les personnes arrivant du Royaume-Uni ou d'Irlande, résidents belges ou non, la quarantaine est obligatoire quelle que soit la durée du séjour en Belgique. Tous les voyageurs venant du Royaume-Uni, d'Amérique du Sud ou d'Afrique du Sud devront respecter une quarantaine de dix jours, avec un test PCR au premier et au septième jour, et les non-résidents qui souhaitent venir en Belgique devront présenter un double test PCR, au début et à l'arrivée.

© 2021 WW

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :