Conséquence directe de la crise provoquée par la pandémie

© CrispyCream27

© CrispyCream27

Conséquence directe de la crise provoquée par la pandémie du Covid-19, le groupe Disney envisage de supprimer un total de 32 000 emplois dans ses activités liées aux parcs d'attractions, nous rapporte la presse internationale

Le géant du divertissement avait déjà fait état en septembre de 28 000 postes supprimés aux Etats-Unis. Dans son rapport annuel remis mercredi à la SEC (Security and exchange commission), Disney indique qu'il employait quelque 203 000 personnes dans le monde à fin octobre, dont 155 000 pour les activités directement liées aux parcs d'attractions.

La pandémie a engendré la fermeture des parcs d'attractions ou leur exploitation de façon très limitée. Au total, environ 32 000 employés verront leurs contrats prendre fin lors du premier semestre 2021. 

La petite souris attire habituellement des dizaines de millions de touristes chaque année dans ces parcs. Pour le seul quatrième trimestre (clos le 3 octobre), le groupe avait fait état en novembre d'une perte nette de 710 millions de dollars.

The Walt Disney Company estime que l'impact net du Covid-19 sur le revenu opérationnel de son exercice fiscal s'élève à 7,4 milliards de dollars, dont 6,9 milliards uniquement pour les activités liées à ses parcs. Le groupe américain prévient qu'il pourrait décider d'autres actions : comme lever des financements supplémentaires; ne pas accorder de dividendes; réduire les investissements dans les contenus pour la télévision ou le cinéma; ou mettre en œuvre d'autres réductions d'effectifs. 

© 2020 WW / CNN

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :