Une décision totalement inattendue

© Plopsa

© Plopsa

Le Comité consultatif a décidé que les parcs d'attractions devraient à nouveau fermer immédiatement. Cette mesure, qui est provisoirement valable pendant quatre semaines, s'applique également aux parcs belges de Plopsa, à savoir Plopsaland De Panne, Mayaland Indoor, Plopsa Indoor Hasselt et Plopsa Coo. Plopsaqua De Panne restera ouverte pour le moment. Le groupe Plopsa est déçu.

"Je trouve la décision totalement inattendue. Lors des consultations de la semaine dernière, rien n'indiquait que nous devions à nouveau fermer. Je comprends parfaitement le fait que 5 000 personnes ne puissent pas se rassembler en un seul endroit en ce moment et qu'il faut éviter les mouvements non essentiels, mais le fait que 10 000 personnes puissent se rassembler dans un zoo est incompréhensible. Sans parler du fait que les parcs d'attractions étrangers restent ouverts et lancent de nombreuses campagnes de marketing pour attirer les visiteurs belges", déclare Steve Van den Kerkhof, PDG du groupe Plopsa. "Le fait que la décision tombe juste avant les vacances d'automne, l'une des périodes les plus populaires auprès de nos visiteurs, la rend encore plus pénible", conclut M. Van den Kerkhof.

Au cours des derniers mois, d'énormes investissements ont été réalisés pour exploiter les parcs coronaproof. Les protocoles étaient bons. Des capacités maximales strictes ont été utilisées, chaque visiteur a dû réserver sa visite en ligne à l'avance en fonction du contact tracing, des marquages ont été effectués dans tous les parcs et du plexiglas a été installé pour garantir la distanciation sociale et des équipes de désinfection et des intendants supplémentaires ont été déployés.

Les visiteurs devaient également porter un masque buccal lorsqu'ils sortaient de leur voiture, jusqu'à ce qu'ils quittent à nouveau le parc. "Au cours des dernières semaines, nous avons également eu plusieurs politiciens et virologistes qui nous ont félicités pour notre façon de travailler." M. Van den Kerkhof souligne que des mesures de soutien supplémentaires de la part du gouvernement sont nécessaires de toute urgence pour combler cette période : "S'ils veulent nous fermer, ils doivent également veiller à ce qu'il y ait un soutien suffisant. Les nombreux investissements nous coûtent cher et dépassent les subventions reçues. Il n'est pas non plus logique que l'entreprise unipersonnelle du coin de la rue reçoive autant de subventions, comme la dernière fois. Le soutien doit être proportionnel à la taille de l'entreprise. Mais ce qui me touche le plus, c'est le fait que nous devons à nouveau mettre plus de 250 employés au chômage économique. Notre peuple est traité comme des yoyos, alors qu'il devrait être traité avec respect". En raison de la fermeture obligatoire de quatre semaines, le groupe Plopsa prévoit une perte de chiffre d'affaires en Belgique de plus de 5 millions d'euros.

Plopsaqua De Panne reste ouverte

Plopsaqua De Panne, le parc aquatique situé à côté de Plopsaland De Panne, peut rester ouvert pour le moment. Le parc aquatique fait partie de la catégorie des "piscines" et aucune mesure supplémentaire n'a été prise pour le moment en Flandre (à l'inverse de la Wallonie et de Bruxelles, où celle-ci sont fermées). Bien entendu, les visiteurs sont toujours obligés de réserver leur visite à l'avance à une date de leur choix via www.plopsaqua.be.

Les visiteurs qui ont déjà fait une réservation pour Plopsaland De Panne, Mayaland Indoor, Plopsa Indoor Hasselt ou Plopsa Coo peuvent déplacer gratuitement leur réservation à une date ultérieure.

© 2020 WW / Plopsa

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :