La reproduction et la détention ne sera bientôt plus possible

© CAZ

© CAZ

La ministre française de l’Ecologie Barbara Pompili a annoncé ce mardi que la reproduction et la détention d'orques et de dauphins ne sera bientôt plus possible, nous rapporte France Bleu.

L'ouverture de nouveaux delphinariums est interdite dès maintenant. En France, il y en a trois : à Planète Sauvage en Loire-Atlantique, au Marineland à Antibes et au Parc Astérix de Plailly dans l'Oise. L’introduction de nouveaux cétacés ainsi que leur reproduction en captivité est dorénavant stoppée. Quatre orques sont encore en captivité. Mais les dauphins sont plus nombreux, une trentaine. Il faudra probablement 7 à 10 ans pour préparer la suite, et notamment identifier des solutions d’avenir pour les animaux restants.  

Le Parc Astérix accueille la nouvelle avec beaucoup de précautions et est ouvert à la discussion sur la problématique de la non-reproduction des dauphins. L'objectif est clairement d'aller jusqu'à la fermeture au fur et à mesure que les animaux disparaissent, mais la durée de vie d'un dauphin peut être longue. Au Parc Astérix le plus jeune a environ deux ans, le plus âgé 47 ans. Les dauphins ne peuvent pas être relâchés dans la nature car ils ne savent ni se nourrir, ni se défendre, indique Nicolas Kremer, directeur du Parc Astérix.

Une aide de huit millions d'euros sera attribuée pour la reconversion des cirques ambulants et des personnels des delphinariums. La ministre souhaite aussi créer un refuge, un sanctuaire pour accueillir les animaux actuellement en captivité, mais aussi pour l’éducation ou la recherche. 

© 2020 FB

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :