Un transport très spécial était au programme

L'éléphant d'Asie Fahim de Bellewaerde déménage aux Pays-Bas

Cette semaine, un transport très spécial était au programme à Bellewaerde. L’éléphant d’Asie a déménagé dans le zoo néerlandais de Blijdorp à Rotterdam. Dans le cadre du programme européen d’élevage, Fahim sera introduit dans un groupe de reproduction. Le départ de Fahim annonce également une nouvelle ère, puisqu’il sera le dernier éléphant de Bellewaerde.

Fahim est à Bellewaerde depuis novembre 2009 et aura 15 ans le 24 juillet

Durant de nombreuses années, Fahim a été entraîné quotidiennement par les soigneurs. L’entraînement se compose de deux parties, un entraînement ciblé ainsi qu’un entraînement au transport. L’entraînement ciblé sert à d’éventuels traitements médicaux. La formation au transport sert à habituer les éléphants aux opérations nécessaires au moment du transport. Puisque les éléphants de Bellewaerde se déplacent toujours vers un autre zoo à l’âge adulte, il est important que les animaux soient capables de coopérer pendant le transport, afin de prévenir le stress et les blessures.

La cabine de transport dans laquelle le trajet devait s’effectuer est arrivée à Bellewaerde il y a quelques semaines. L’entraînement pouvait donc se dérouler de manière aussi réaliste que possible. Par le passé, cela se passait avec l’aide d’une cabine qui n’était pas adaptée au transport. Fahim a bien coopéré et était curieux d’entrer dans la caisse, ce qui a rendu les entraînements faciles.
 
Derniers adieux

Bellewaerde a toujours joué un rôle important dans le programme d’élevage européen des éléphants d’Asie. En tant que zoo reconnu, le parc a accueillli de jeunes mâles à l’âge de 4 à 5 ans pour ensuite les dresser à l’âge adulte. Dès que les éléphants étaient matures, ils pouvaient déménager dans un autre zoo pour être réintroduit dans un groupe de reproduction.

L’éléphant a été réintroduit à Bellewaerde en 2004 après un long moment d’absence, mais il va maintenant quitter le parc pour de bon. Dans l’intervalle, Bellewaerde participe à divers programmes d’élevage avec ses propres groupes d’élevage et souhaite se concentrer davantage sur ce point à l’avenir. Des résultats de reproduction réussis concernant des espèces (gravement) menacées ont déjà eu lieu à Bellewaerde avec les léopards de l’Amour, les girafes de Rothschild, les bisons d’Europe ainsi que les Varis roux.

Les girafes de Rothschild

Concrètement, les prairies et les écuries, qui appartenaient autrefois aux éléphants, seront utilisées et adaptées à l'avenir comme espace supplémentaire pour les girafes de Rothschild. De cette manière, la zone de la savane devient plus grande et il est possible de recourir à une reproduction supplémentaire de cette espèce gravement menacée. 

« En tant que zoo belge reconnu et certifié, nous nous engageons à protéger les espèces menacées. Il nous semble logique de saisir l’occasion et de nous concentrer davantage sur les girafes de Rothschild, qui sont gravement menacées », a déclaré Melissa Nollet, responsable du département des animaux et vétérinaire.

Dans le monde entier, seules 1400 girafes vivent encore à l’état sauvage et 590 dans les zoos. Cette espèce a à peine survécu aux nombreuses guerres africaines locales et aujourd’hui encore, les gens osent les chasser.

Depuis plusieurs années, Bellewaerde a un couple de girafes de Rothschild, Kito et Simone. L’année dernière, la naissance de leur jeune Safiya a été couronnée de succès.

© 2020 BWD

© Bellewaerde© Bellewaerde

© Bellewaerde

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :