Une nouvelle version aux couleurs du film d'animation La Princesse et la Grenouille 

© Disney

© Disney

Sujet à polémique, Disney va modifier les attractions Splash Mountain de ses parcs américains, qui évoquent notamment le passé raciste des Etats-Unis. 

C'est une des attractions familiales les plus populaires de Disneyland en Californie et de Walt Disney World en Floride. Splash Moutain est un parcours scénique aquatique où les visiteurs prennent place dans un tronc factice, s’achevant sur une grande chute dans l’eau.

A l'origine, la thématisation de Splash Mountain est issue du film produit par Disney et très controversé, Mélodie du Sud. A sa sortie en 1946, il avait suscité de nombreuses critiques qui lui reprochaient de diffuser des clichés racistes et de peindre sous un jour idyllique les plantations esclavagistes du vieux Sud des Etats-Unis. Il n’est plus diffusé au cinéma depuis les années 1980 et n’a jamais fait l’objet de sortie en DVD. 

L'attraction Splash Mountain de Californie et de Floride sera complètement réimaginée. Elle prendra pour thème le film d'animation La Princesse et la Grenouille, dans le prolongement du baiser final. Les visiteurs accompagneront la Princesse Tiana et Louis dans une aventure musicale.

L’héroïne Tiana est la première princesse noire de Disney. Une princesse moderne et courageuse qui poursuit ses rêves et ne perd pas de vue ce qui est réellement important. L'histoire se déroule à la Nouvelle Orléans et en Louisiane. La zone de la Nouvelle Orléans à Disneyland fut la première zone thématique ajoutée au parc après sa création.

Pour l'heure, il n'y a pas encore de date pour l'ouverture de cette nouvelle version. A noter que Disney ne mentionne pas une éventuelle transformation du Splash Mountain de Tokyo Disneyland, où le film est nettement moins connu et n'a probablement pas (pour l'instant) généré de polémique.

Une décision qui survient alors que de nombreuses statues et monuments associés à l’esclavage et à l’oppression raciste sont retirés aux Etats-Unis, dans la foulée des manifestations dénonçant la mort de George Floyd. Mais c'est bien depuis l'année dernière que les imagineers travaillent sur ce projet. 

© 2020 WW

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :