Le parc d'attractions régional est fortement impacté par l'épidémie 

© Magic Park Land

© Magic Park Land

Le parc d'attractions régional Magic Park Land, situé à Ensuès-la-Redonne (Bouches-du-Rhône), a ouvert les dimanches 1er et 8 mars pour le lancement de sa saison. Le dimanche 15 la parc a été contraint de rester fermé, épidémie de coronavirus oblige. Depuis, comme tous les parcs de France, Magic Park Land attend une perspective de réouverture des autorités, au travers d'un plan de déconfinement.

Le parc accueille en moyenne 180 000 visiteurs sur une saison, de mars à décembre. Pendant les vacances d'avril, Magic Park Land réalise habituellement 30 % de son chiffre d'affaires. Un manque a gagner important pour le parc familial, comme nous le rapporte le quotidien La Provence

Tout le personnel, soit une douzaine de salariés, a été placé en chômage partiel à 100 %. Les infrastructures peuvent être privatisées pour des fêtes de comités d'entreprise notamment mais personne pour l'instant ne prend le risque de réserver sur une hypothétique date. Pour l'heure, l'entreprise est à flot avec sa trésorerie, mais en décembre, elle aura très certainement besoin des aides de l'État pour tenir le coup.

D'autant que Magic Park Land a investi pour cette saison dans un nouveau grand huit. Une dépense de 250 000 €, pour la direction c'est très difficile. Elle s'inquiète sur les mesures qu'elle devra prendre pour rouvrir. Pour elle, limiter le parc à une centaine de personnes, c'est même pas la peine, il n'y a aucun intérêt à ouvrir. Comme pour tous les autres parcs d'attractions, c'est pour l'instant le flou le plus total, la saison va être très compliquée. La direction a déjà pris la décision de rallonger chaque abonnement d'autant de temps que le parc aura été fermé.

© 2020 WW / LP

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :