Ils se veulent solidaires pour faire face aux conséquences économiques de la pandémie

© Private Shuttle

© Private Shuttle

Dans une lettre adressée aux employés de Disney, le PDG Bob Chapek a annoncé qu’il renonçait à 50 % de son salaire jusqu’à ce que l’industrie se soit remise des conséquences de la pandémie, nous rapporte la presse internationale. La crise du coronavirus affecte tous les secteurs du divertissement.

Les Vice-Présidents verront une réduction de salaire de 20 %, les Vice-Présidents Seniors et Vice-Présidents Exécutifs verront respectivement une réduction de salaire de 25 et 30 %. Bob Iger, quant à lui, ancien PDG de Disney et actuel président du directoire, a annoncé qu’il renonçait à 100 % de son salaire (son salaire étant de 3 millions de dollars ... ).

Ces mesures d’urgence peuvent paraître dérisoires (la fortune de Bob Iger est estimée à 690 millions de dollars) dans la mesure où des millions d’Américains sont au chômage depuis le début de la crise sanitaire, mais le fait qu’une société comme Disney, qui génère des milliards chaque année, se sente obligée de prendre cette décision montre à quel point la crise est profonde.

Les six complexes de loisirs Disney de par le monde sont fermés jusqu’à nouvel ordre. Une première dans l'histoire du géant américain du divertissement. 

© 2020 WW / DL

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :