La direction anticipe un plan de mesures

© Futuroscope

© Futuroscope

Le mois d'avril est traditionnellement le plus fréquenté après celui du mois d'août pour le parc de loisirs dédié aux technologies et à la science du Futuroscope. Comme tous les autres parcs français, il a dû fermer ses portes en raison de la pandémie du coronavirus.

Alors que 10000 à 15000 personnes devaient le visiter chaque jour en cette période, le parc observe une perte de 15 millions d'euros de chiffre d'affaires sur le mois d'avril. 

Sur les 750 salariés en CDI et CDD que compte le Futuroscope, 700 ont été placés au chômage partiel, nous rapporte Le Parisien. La direction travaille à un plan de réouverture. Les techniciens font tourner les attractions à vide et de manière régulière, afin d'anticiper pour ouvrir progressivement le parc dès que possible. Le mois de juillet est envisagé. 

Le Futuroscope a attiré l'an dernier 1,9 million de visiteurs et s'apprêtait à inaugurer le 28 mars dernier la plus grosse attraction de son histoire, des montagnes russes à plus de 20 millions d'euros. Une inauguration forcément reportée. 

En attendant sa réouverture, le Futuroscope projette un message de soutien aux personnels soignants sur la sphère lumineuse à l’entrée du parc. Des visières de protection à destination des soignants ont aussi été fabriquées sur l'imprimante 3D du Futuroscope.

© 2020 WW / LP

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :