La réouverture est annoncée pour le mois d'avril

© Wonderland Eurasia

© Wonderland Eurasia

C'est ce qui s'appelle un énorme fiasco intersidéral. Le bilan de Wonderland Eurasia (projet Anka Park) situé à Ankara en Turquie, moins d'un an après son ouverture, est catastrophique.

La société GBM Ticaret-Çelik Ortak Girişim Grubu qui gérait et qui louait le parc à la municipalité d'Ankara est incapable de payer les salaires et de subvenir aux énormes frais engendrés. Malgré une baisse des tarifs pour attirer les touristes, on est très loin des 5 millions de visiteurs locaux et étrangers attendus la première année. A termes, c'est pas moins de 10 millions de visiteurs qui étaient annoncés par le maire de l'époque et les promoteurs. Le parc a annoncé sa fermeture le 12 février dernier, soit un an après son inauguration, comme nous le rapporte la presse locale. Une centaine de personnes se retrouvent sans emploi. Seul un garde reste sur le site pour surveiller les installations.

Inauguré le 20 mars 2019 en grande pompe, entièrement construit et financé par la municipalité métropolitaine d'Ankara, l'investissement était de 225 millions d’euros d'argent public. L'investissement devait rapporter environ 50 millions de livres à la ville, soit 8 millions d’euros par an sous forme de bail, conclut pour 29 ans. Initialement prévu pour 2016, le projet Anka Park a été interrompu à plusieurs reprises pendant sa construction, suite à plusieurs enquêtes pour corruptions. 

Le parc est construit sur un terrain de 1,3 millions de mètres carrés. Outre la collection complète d'attractions familiales, le parc possède pas moins de 17 grands huit. Avec notamment pour pièce maîtresse un Multi Inversion Coaster de chez Intamin

La ville d'Ankara a finalement trouvé un nouvel opérateur pour rouvrir Wonderland Eurasia. Il s'agit de ECS Stil Tekstil, un important groupe turc actif dans l'industrie textile. ECS Stil Tekstil a signé, avec la ville d'Ankara, un contrat d'exploitation de 28 ans. Le nouvel opérateur a d'ores et déjà recouvert une facture d'électricité estimée à 350.000 euros restée impayée et a commencé à verser les salaires en retard des employés du parc. La réouverture de Wonderland Eurasia est annoncée pour la première semaine d'avril.

© 2020 WW

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :