Melofolia, un parc d'attractions musical unique au monde

© Dreamgest SA

© Dreamgest SA

En 2014 et 2015 nous vous rapportions cette idée un peu folle de Didier Hodiamont de créer un parc d'attractions autour de la musique en Belgique ou en France.

4 ans plus tard, c'est finalement sur le domaine de Chauffaille en France, à Coussac-Bonneval (Haute-Vienne), que le projet pourrait bien se concrétiser. L'homme qui le porte depuis le début, Didier Hodiamont annonce même que Melofolia ouvrira ses portes aux visiteurs le 18 juin 2021. 

C'est l'histoire incroyable de Didier Hodiamont, Belge de Wallonie, qui à la vision d'un piano géant sortant de l'eau, alors qu'il marchait sur le bord d'une écluse de la Meuse.

C'est ainsi qu'est né le concept Piano-Plage dans la petite commune belge de Anhée en 2005, en éditant une BD qui relate cette vision, puis en montant un spectacle musical à succès en Belgique, mais également au Palais des sports de Paris. Melofolia serait l'aboutissement ultime de son rêve initial.

Le lieu, c'est le domaine de Chauffaille, à Coussac-Bonneval, près de Saint-Yrieix-la-Perche, dont il est tombé amoureux, nous rapporte Centre-Presse. Il a pourtant visité une soixantaine de sites avant de jeter son dévolu sur ce parc paysagé de 141 hectares, son château, ses dépendances et sa chapelle néo-gothique.

Le premier visiteur est attendu le 18 juin 2021. Les travaux de conception du parc devraient commencer début 2020, une fois que les services de l'Etat auront fait leur oeuvre.

Melofolia proposera à un public familial de vivre une expérience où la musique sera au cœur d'attractions ludiques, pédagogiques et interactives. Les visiteurs, accueillis par trois personnages de fiction (Mélo, Folia et Ritmix) déambuleront dans cet espace thématique et pourront même vibrer à l'intérieur d'instruments géants.

A terme, 35 attractions seront à la disposition du public.  Il glissera sur une clé en trottinette électrique pour obtenir l'accord parfait. Il pédalera sur des vélos pour animer une boîte à musique, il marchera dans un cylindre pour créer une mélodie. Les enfants tourneront dans un carrousel tambourin et la famille poussera l'escarpolette d'une balançoire musicale.

Les visiteurs auront bien entendu la possibilité de se sustenter sur place, notamment dans un restaurant sixties. Ils pourront même y dormir et vivre une autre expérience nocturne dans un hôtel en forme de flûte de pan.

La société Dreamgest SA, dont Didier Hodiamont est pour l'heure l'actionnaire unique, est en recherche de partenaires qui l'aideront à financer le projet. Des investisseurs ont déjà marqué leur intérêt. L'investissement en première phase est estimé à 40 millions d'euros. L'objectif est de lever 15 millions d'euros d'ici le début des travaux, avant d'avoir recours à l'emprunt.

Le plan de financement établi sur la période 2020-2024 est jugé « raisonnable ». Il est exprimé entre autres par une montée progressive du nombre d'entrées, estimé à 150.000 en année 1 d'exploitation et jusqu'à 400.000 en année 4. Dans ce contexte, l'impact sur l'emploi ne serait pas négligeable. La fourchette va de la création de 64 emplois en 2021 à 110 emplois en 2024.

© 2018 CP

Melofolia (France)Melofolia (France)Melofolia (France)
Melofolia (France)Melofolia (France)Melofolia (France)
Melofolia (France)Melofolia (France)Melofolia (France)
© Dreamgest SA© Dreamgest SA© Dreamgest SA
© Dreamgest SA© Dreamgest SA© Dreamgest SA
© Dreamgest SA© Dreamgest SA© Dreamgest SA

© Dreamgest SA

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :