Un investissement de 16 millions d’euros

© Vulcania

© Vulcania

Vulcania ambitionne de passer de 325.000 à 500.000 visiteurs annuels d’ici 10 ans. Un objectif élevé qui nécessite de lourds investissements. Un premier plan d’investissement de plus de 30 millions d'euros s'étalera sur trois ans, financé à 75% par la SEM Volcans, gestionnaire privé de Vulcania sous contrat avec la Région. Plusieurs nouvelles attractions sont prévues, avec notamment la construction d’une majeure à vocation familiale.

En 2021, 16 millions d’euros sont consacrés à cette attraction majeure. Initialement connu sous le nom de projet RIDE et finalement baptisé Namazu, il s'agit ni plus ni moins du premier grand huit de l'histoire du parc Vulcania. D'une hauteur maximum de 16 mètres et d'une longueur de 584 mètres, il comportera notamment un élément Freefall Drop track (chute verticale), ainsi que deux lanceurs magnétiques (LSM). Les passagers seront installés dans deux trains de 12 places (6x2 par train). La capacité horaire annoncée est de 654 personnes par heure. 

Le nom Namazu est inspiré du poisson-chat géant qui, selon la légende japonaise, porte l'archipel du Japon sur son dos. Ce sont ses mouvements brusques qui causeraient les séismes à travers le pays.

De type Launch Coaster (multi-pass) sans inversion et de dernière génération, c'est la société spécialisée liechtensteinoise Intamin qui a été choisie pour la conception. La technologie par lanceur magnétique permet d’optimiser la hauteur. Le lanceur est un système horizontal intégralement enterré. Cette technologie est beaucoup moins bruyante qu'une remontée mécanique traditionnelle (lift). L'assemblage est assuré par l'entreprise allemande Ride Construction Service (RCS)

Avec Namazu, les visiteurs vivront un parcours mouvementé, alliant une propulsion, parcours en rase-mottes et un effet de chute verticale. Une attraction qui allie les déplacements à grandes vitesses et la découverte des phénomènes souterrains. 

Le départ est prévu calme pour découvrir les entrailles de la Terre. Le public est bloqué par un récent glissement de terrain, la terre tremble, la piste s’effondre et les visiteurs chutent dans le noir complet sur 5 mètres, déclenchements d’effets pendant la chute (fumée, lumières), puis un tremblement de terre provoque une accélération forte et propulse les visiteurs à l’extérieur du bâtiment où ils louvoient entre les effets de feu et de grondements (effets spéciaux de vidéo mapping en intérieur, effets de fumée, chaleur…)

Namazu, visitez une base scientifique avancée et accompagnez des sismologues pour découvrir une zone sismique active. 

Les visiteurs découvriront un environnement très évocateur du thème des tremblements de terre et seront tout de suite plongés dans l’ambiance : la zone semble avoir été modelée par un séisme ayant impacté aussi bien le paysage que le bâti. Le sol semble se soulever par strates, des failles et lézardes apparaissent sur les chemins et les constructions. L’équipe scientifique Namazu a établi son laboratoire de surveillance et de recherche en sismologie sur une faille particulièrement instable. Son activité sismique permet de nombreux relevés et facilite les recherches. Malgré tout, la zone reste dangereuse, bien que les bâtiments soient de conception parasismique, le secteur est souvent évacué par mesure de sécurité. Avant d’emprunter des véhicules tout terrain spécialement conçus pour accéder aux zones accidentées afin de rejoindre l’équipe Namazu en place sur le terrain, les visiteurs sont invités à entrer par groupe dans la base avancée pour y retrouver la chef scientifique de l’équipe Namazu.

C'est le talentueux designer scénographe français Julien Bertevas (Parc Astérix, Walibi, Sindibad, ...) qui est en charge de la scénographie. Il a travaillé sur le projet dès 2015 et livré des concept arts pour la refonte complète du parc. L'architecture est développée par le cabinet Luc Planson SFP&A. L'ouverture de Namazu est programmée pour l'été 2021.

En 2022, dix millions d’euros seront injecté dans la création d’un planétarium de 300 places qui sera le plus grand de France. En 2023 un autre grand projet est programmé. Il s’agit de créer une quarantaine d’hébergements thématiques intégrés. Des lodges pouvant accueillir jusqu'à 6 personnes maximum, pour une capacité totale de 200 lits sur le site. 8 millions d’euros seront investis.

D'autres attractions sont aussi dans les cartons. Une Tour Tornade (tour de chute rotative indoor) pour 2024 et un Rafting de 400 mètres pour 2026.

Au total, c'est 41 millions d'euros qui devraient être investis dans le parc d'ici 15 ans. Vucalnia génère 10 M€ de chiffre d’affaires et autant de retombées économiques chaque année, sans compter les 230 emplois saisonniers.

Vulcania est situé à Saint-Ours-les-Roches, dans le Puy-de-Dôme, à 15 km au nord-ouest de Clermont-Ferrand.

© 2018 - 2021 WW / NA

Un grand huit attendu à Vulcania en 2021
Un grand huit attendu à Vulcania en 2021
© Vulcania
© Vulcania
© Vulcania
© Vulcania

© Vulcania

Un grand huit attendu à Vulcania en 2021Un grand huit attendu à Vulcania en 2021Un grand huit attendu à Vulcania en 2021
Un grand huit attendu à Vulcania en 2021Un grand huit attendu à Vulcania en 2021Un grand huit attendu à Vulcania en 2021
Un grand huit attendu à Vulcania en 2021Un grand huit attendu à Vulcania en 2021Un grand huit attendu à Vulcania en 2021
© Vulcania / StarParc.be - Jcdu07© Vulcania / StarParc.be - Jcdu07
© Vulcania / StarParc.be - Jcdu07© Vulcania / StarParc.be - Jcdu07

© Vulcania / StarParc.be - Jcdu07

Planétarium © VulcaniaPlanétarium © VulcaniaPlanétarium © Vulcania

Planétarium © Vulcania

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :