Un million d’euros d’argent public déjà engagé dans le projet Heroic Land à l'avenir incertain

© Heroic Land

© Heroic Land

Le projet du parc d’attractions Heroic Land à Calais n'est pas encore définitivement enterré, mais ça ne saurait peut-être tarder. Sur fond d'échec cuisant, refont surface les fonds d’études du projet. Une facture (salée) qui s'élève déjà à 1,2 million d'euros dont un million d’argent public déjà engagé. Une autre étude d’un même montant est prévue concernant l’accessibilité depuis l’autoroute, nous rapporte La Voix du Nord

La maire de Calais Natacha Bouchart a réaffirmé la semaine dernière n’avoir aucun autre investisseur que le groupe Chinois Fantawild. Une société spécialisée qui ne voudrait pas s’engager plus loin que sur une somme de 40 millions, loin des 90 millions nécessaires pour déclencher un emprunt de 180 millions et ainsi boucler le budget de 270 millions.

La dernière chance de voir le projet aboutir, est de convaincre les Chinois de se lancer seuls, dans un parc réduit de moitié. 120 millions de budget, 40 apportés par les Asiatiques et l’espoir de dénicher 40 millions auprès de l’Europe afin de pouvoir emprunter les 40 millions restants. 

Le Pas-de-Calais n'étant pas une région en voie de développement économique de l'ex Europe de l'Est, il y a pour ainsi dire peu de chance qu'elle s'accorde pour un tel investissement.

Si le parc ne voit jamais le jour, de l’argent public et privé aura été dépensé à fonds perdu. Ce que dénonce d’ores et déjà l’opposition municipale et communautaire.  1,22 million d'euros dont 1 million d’argent public. Des études qui devaient théoriquement être remboursées par la future société Heroic Land

© 2018 KL / LVD

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :