Les riverains du Jardin d'Acclimatation craignent de nouvelles nuisances et envisagent une procédure en justice

© Le Jardin d'Acclimatation

© Le Jardin d'Acclimatation

Le parc de loisirs parisien du Jardin d'acclimatation doit ouvrir ses portes dans sa nouvelle configuration le 1er mai, après 8 mois de travaux. Mais le voisinage voit d'un mauvais œil les nouvelles installations qui font leur apparition. Il craint de fortes nuisances et envisage une procédure en justice.

Un courrier daté du 30 mars et signé par l'Association neuilléenne des riverains du site appelle le voisinage à se mobiliser contre « les nuisances du nouveau Jardin d'acclimatation ». Des craintes notamment attisées par la construction d'un bâtiment de 1850 m² et de près de 10 mètres de haut en bordure du boulevard, dont l'aspect n'est pas particulièrement esthétique, nous rapporte le quotidien Le Figaro.

L'Association voit aussi d'un mauvais œil les déclarations du président du Jardin, Marc-Antoine Jamet, qui compte faire passer la fréquentation des lieux à 3 millions de visiteurs pour en faire le deuxième parc d'attractions du pays. Pour atteindre ce résultat, il faudra séduire un public plus large au-delà des jeunes enfants et donc le parc « vise maintenant à attirer les adolescents, d'où 16 attractions nouvelles plus bruyantes et 400 manifestations par an », dénonce le courrier.

Pour l'instant, les conseils syndicaux de dix immeubles se sont rassemblés pour réclamer « que soient supprimées les nuisances esthétiques, olfactives et acoustiques ». Ils tentent désormais d'élargir ce cercle pour « constater les nuisances » quand elles auront lieu et agir en justice. 

De son côté, le maire de Neuilly-sur-Seine, Jean-Christophe Fromantin, se défend. Dans une lettre ouverte à ses administrés, il rappelle que les horaires d'ouverture tout comme le nombre de restaurants resteront inchangés. Il précise que rien ne permettra d'augmenter le nombre de soirées festives et que l'architecture des divers bâtiments répond aux critères du Plan local d'urbanisme de Paris, en vigueur sur le Jardin d'acclimatation.

Par ailleurs, la surface bâtie totale du parc rénové est en diminution de 20% tandis que près de 250 nouveaux arbres doivent être plantés.

Côté attractions, si 17 d'entre elles seront remplacées et 23 autres rethématisées, il n'y aura pas de création nette de nouveaux manèges. Quant au bâtiment de 1850 m², il est destiné aux équipes du Jardins et remplace 2 050m² de constructions disgracieuses qui abritaient les ateliers et zones de stockage du Jardin. 

© 2018 LF / WW

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :