Une nouvelle rénovation pour l'Anaconda de Walygator

L’Anaconda, le célèbre grand huit en bois du parc d’attractions français Walygator, qui a toujours fait partie du patrimoine sentimental des Lorrains et officiellement classées au patrimoine régional, a subi cet hiver une importante cure de jouvence.

Ouvert le 9 mai 1989, l’Anaconda a été construit par la société française Spie, d'après les plans de l’ingénieur américain spécialisé William Cobb, pour ce qui était à l’époque le parc Big Bang Schtroumpf. Premier circuit de montagnes russes en bois de France, il était aussi le plus haut d'Europe jusqu'en 2001 avec Colossos à Heide-Park. L’Anaconda est aussi la dernière réalisation de William Cobb, décédé un an et demi plus tard.

Souvent décrié pour son manque de confort, de vitesse et le manque d’originalité de son parcours, celui qui fut pendant 8 ans le seul wooden coaster de France a été rénové cet hiver avec le remplacement, notamment, de portions entières du parcours.

Le grand huit en bois qui bénéficie depuis le 21 juillet 2016 du label « Patrimoine du XXe siècle ». Le label est une mesure visant à mettre en valeur l'architecture du XXe siècle et à sensibiliser le public. Il met en avant les édifices ou ensembles les plus remarquables de cette période, notamment du point de vue de l'innovation technologique, aspect particulièrement important dans le cas de l’Anaconda.

Ce label n'a qu'une fonction de valorisation et n'a aucune conséquence juridique ou financière pour le propriétaire. Il s'agit d'une simple mesure de signalement qui peut être matérialisée, si le propriétaire en fait la demande, par l'apposition d'une plaque. Le label n'engendre aucune contrainte au niveau des rénovations, travaux ou démolitions.

Situé dans le parc d’attractions Walygator de Maizières-lès-Metz en Lorraine, l’Anaconda dispose d’un parcours de 1200 mètres. La hauteur de sa remontée mécanique de 36 mètres permet à ses deux trains de 36 passagers chacun d’avoir une vitesse oscillant entre 90 et 100 km/h. Vitesse qui n’a par ailleurs jamais officiellement été démontrée et sujette à polémique. Fabriqué par le manufacturier californien Morgan, un seul des deux trains est encore en activité actuellement.

© 2018 Laurent Kot

© Walygator© Walygator
© Walygator© Walygator

© Walygator

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :