Les actionnaires de Disney votent contre la rémunération de leur PDG

© Disney

© Disney

Pour la première fois, les actionnaires du géant américain Disney ont rejeté la politique de rémunération de leur dirigeant Bob Iger. Bien que ce vote soit non contraignant, il fait écho à la fois aux considérations des sociétés de conseil pour qui l'augmentation de Bob Iger est "inquiétante" mais aussi aux revendications des salariés des parcs Disney qui critiquent les écarts de salaire au sein du groupe.

Les actionnaires de The Walt Disney Company ont rejeté ce jeudi 8 mars la nouvelle politique de rémunération de Bob Iger. Selon les résultats de l’Assemblée générale, 52 % des actionnaires ont voté contre, 44 % pour et 4 % se sont abstenus. C’est la première fois que le groupe fait face à une telle situation.

"Le conseil d’administration accepte le résultat de ce vote non contraignant et prendra la décision en délibéré pour la future rémunération du PDG", a expliqué dans un communiqué Aylwin Lewin, président de la commission des rémunérations.

En 2017, Bob Iger a reçu 36,3 millions de dollars de rémunération au cours de l’année. Sa rémunération devrait atteindre les 48,5 millions de dollars dans le cadre d’un nouveau contrat prolongeant son mandat jusqu’en 2021. 

Les actionnaires ont également été mis sous pression par des mouvements de grève au sein du complexe de loisirs Disneyland Resort en Californie. Plusieurs syndicats ont souligné l’écart de salaire dans l’entreprise. Le salaire moyen des travailleurs de Disneyland Resort avait diminué de 15 % passant de 15,80 dollars à 13,36 dollars.

© 2018 NC

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :