Une importante rénovation pour la Tour de la Terreur

© DLP

© DLP

La Tower of Terror (Tour de la Terreur), une des attractions phares du parc Walt Disney Studios de Disneyland Paris qui fêtera ses 10 ans le 30 mars prochain, subira une rénovation esthétique entre le 21 mai et la mi-juillet.  L’ensemble du bâtiment sera recouvert d’échafaudages et de bâches thématisées pendant la durée des travaux sur l’édifice.

La bonne nouvelle, c’est que l’attraction emblématique des parcs à thèmes Disney ne fermera pas ses portes pendant la durée du chantier et restera accessible. Elle ne sera pas non plus transformée en Guardians of the Galaxy – Mission: Breakout!, à l’instar de son homologue californien, contrairement aux rumeurs persistantes.

L’attraction a vu le jour pour la première fois à Disney's Hollywood Studios en Floride en 1994, avant d’être dupliquée à Disney California Adventure en 2004, et déclinée à Tokyo DisneySea au Japon en 2006. En France, c’est depuis le 22 décembre 2007 que les visiteurs du parc Walt Disney Studios peuvent profiter de la plus célèbre et terrifiante des Tours.

Inspirée de la série télévisée des années 1960 La Quatrième Dimension, conçu par Walt Disney Imagineering et construit par OTIS Elevator Company, du haut de ses 55 mètres, Tower of Terror promet le grand frisson aux téméraires qui osent s’y aventurer. Ces derniers sont loin de se douter de ce qui les attend, une chute libre de 13 étages dans un ascenseur devenu complètement fou.

L'attraction est basée à l'origine sur l'hôtel fictif Hollywood Tower Hotel situé à proximité des collines au nord d'Hollywood. L'hôtel aurait ouvert ses portes en 1917. D'après la légende entourant le bâtiment, le 31 octobre 1939, la nuit d'Halloween, l'hôtel accueillait une fête dans le Tip Top Club. Cinq clients de l’hôtel hanté disparaîtront subitement, après que la foudre ait frappée l'ascenseur dans lequel ils se trouvaient, transporté dans la Quatrième Dimension. Tandis qu'une grande partie de la façade disparut de la réalité.

© 2018 Laurent Kot
 

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :