Deux ex-dirigeants menacés d'interdiction de gérer le parc aquatique Splashworld 

La SAS des Parcs du Sud qui exploite le parc d'attractions aquatiques Splashworld, a bénéficié d'un plan de redressement. Mais ses ex-dirigeants doivent rendre des comptes à la justice consulaire, nous rapporte le quotidien La Provence.

La société a été placée en redressement judiciaire par le tribunal de commerce d'Avignon, après une période de procédure de sauvegarde depuis janvier 2017, a vu l'arrivée d'un actionnaire de référence qui a recapitalisé la société avec d'autres actionnaires. 

Le tribunal a entendu, Franck Trecco, ancien président de la SAS, et Frédéric Bouvard, ancien directeur général et actionnaire, sur la requête du ministère public. Le vice-procureur a requis une sanction d'interdiction de gérer de cinq ans avec exécution provisoire envers Franck Trecco et une sanction de faillite personnelle de quinze ans à l'encontre de Frédéric Bouvard, avec exécution provisoire.

Au cours des débats, le représentant du ministère public a reproché au premier "un manquement à ses opérations déclaratives". En clair, d'avoir demandé l'ouverture d'une procédure de sauvegarde le 22 décembre 2016, alors que la date de cessation de paiements avait été fixée au 30 septembre 2016 par le jugement de redressement judiciaire. 

L'affaire a été mise en délibéré.

© 2018 LP

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :