Walibi ambitionne de redevenir le premier parc de loisirs de Belgique

© Walibi Belgium

© Walibi Belgium

En 2017, Walibi Belgium a accueilli un million de visiteurs. Un record, selon le quotidien belge économique L’écho. D'ici 4 ans, tout le parc sera remis à neuf.

Les parcs de loisirs représentent 42% du chiffre d’affaires du groupe français Compagnie des Alpes, propriétaire de Walibi. Cette activité connaît une croissance deux fois plus forte que celles des domaines skiables, l’autre spécialité du groupe.

Extension des périodes d’ouverture, développement de l’offre hôtelière, animations, etc., ont ainsi permis de doper les ventes. Au cours des quatre dernières années, le nombre de visites a augmenté de 21% et le chiffre d’affaires de 32% sur l’ensemble des parcs de loisirs.

Entre 2016 et 2022, le groupe aura investi 100 millions d’euros dans le parc d’attractions wavrien. Une vingtaine de millions ont déjà été engagés en 2016 et en 2017, 10 autres seront consacrés à la rénovation du parc aquatique Aqualibi et l’essentiel, soit 70 millions, seront injectés d’ici 2022 dans de nouvelles attractions (30 millions) et l’amélioration de l’offre existante et de « l’expérience » du visiteur (40 millions) : restauration, boutiques, nouvelle thématisation des espaces…

« D’ici quatre ans tout sera remis à neuf, indique François Fassier au quotidien L’écho, directeur des parcs de loisirs de la Compagnie des Alpes. Notre objectif est de refaire de Walibi le premier parc d’attractions du pays. » Un statut qu’il a perdu au profit de Plopsaland (groupe Studio 100). « Walibi est le parc qui possède la plus forte notoriété en Belgique, mais il a encore un gros potentiel de développement », ajoute Dominique Marcel.

Cette année, Walibi a enregistré un million de visiteurs, alors que l’Aqualibi en a accueilli 450.000. Quant à Bellewaerde, autre propriété de la Compagnie des Alpes, a attiré 800.000 personnes. Lui aussi se verra doté d’une enveloppe de 17 millions pour l’ouverture d’ici 2019 d’un tout nouveau parc aquatique.

Parallèlement à ces investissements, la Compagnie des Alpes poursuit le développement du parc Spirouland, prévu dans le cadre du projet Neo au Heysel. Un investissement de 15 à 20 millions d’euros pour ce parc thématique couvert dédié à l’univers du célèbre groom. II devrait voir le jour en 2022-2023 et attirer entre 400.000 et 500.000 visiteurs par an.

© 2017 L’écho / WW

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :