Le tribunal du commerce accepte le plan de redressement du parc aquatique Splashworld

Mercredi dernier, le tribunal du commerce d'Avignon a accepté le plan de redressement présenté par les dirigeants de la société des Parcs du Sud, qui exploite le parc aquatique Splashworld à Monteux.

Le plan « met en évidence les restructurations opérées en période d'observation et la volonté d'un actionnaire de référence en la personne de Monsieur Dominique Frémont de pérenniser l'activité et les emplois de la société en garantissant personnellement le paiement du passif sur les cinq premières années en cas de besoin, outre le nantissement du fonds de commerce », nous rapporte le quotidien La Provence.

La société avait été placée en redressement judiciaire le 17 mai 2017, après une période de procédure de sauvegarde. Le tribunal avait en effet constaté l'état de cessation de paiement. Au 31 décembre 2016, les Parcs du Sud avaient accusé une perte de 6,6 M€ pour un chiffre d'affaires de 6,4 M€. Mais la société avait pu poursuivre son activité avec deux apports de fonds : un de 2,1 M€ par la société turque Polin waterparks, qui a fourni l'essentiel des installations du parc, et un de 1,8 M€ par Dominique Frémont

Le plan de redressement prévoit qu'une partie des dettes soit honorée à hauteur de 50 % en cinq ans et que le taux de certains crédits bancaires soit revu à la baisse. L'Urssaf a refusé le plan, tout comme la société d'investissement A Plus Finance.

Splashworld souhaite repartir du bon pied et attend avec impatience l’ouverture du Parc Spirou, en cours de construction juste à côté du parc aquatique et dont l’ouverture est fixée pour l’été 2018.

© 2017 WW / LP

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :