Les forains menacent de bloquer Paris

© Amélie Dupont

© Amélie Dupont

Alors que la Ville de Paris a décidé de ne pas renouveler le Marché de Noël des Champs-Elysées organisé par les forains depuis 2008, rien ne va plus, nous rapporte Le Parisien.

Ce jeudi, lors d’une conférence de presse, l’organisateur Marcel Campion, surnommé « le roi des Forains » et les syndicats du secteur ont menacé de « bloquer » Paris à partir de lundi si le marché de Noël ne pouvait pas s’installer sur les Champs-Elysées pour les fêtes.

« Jusqu’en 2016 nous avions tous les ans les félicitations de la mairie. Et maintenant, les forains n’ont plus le droit d’entrer dans la mairie. On se demande pourquoi », a interpellé Marcel Campion, 77 ans. Rappelant que le marché de Noël rassemblait 240 commerçants et 2 000 emplois.

Au nom de la défense du travail, Marcel Campion doit parler droit et contrat, ce vendredi, avec Michel Delpuech, le préfet de police de Paris en personne. « Nous allons lui proposer de nous laisser nous installer. Ensuite, si elle veut, c’est à la Ville de nous attaquer en justice », explique le patriarche.

Aux syndicats, le rôle de la menace. Eugène Coignoux, président du Cid’Europe branche fêtes et René Hayoun, président de l’Association Défense du droit forain ont indiqué pour leur part préparer des préavis de manifestation. « On nous coupe la tête, nous allons barrer Paris si nous ne sommes pas entendus », a lancé Eugène Coignoux, d’un ton qui ne laisse aucun doute sur sa motivation.

Côté Ville, on reste serein : « Une convention d’occupation du domaine publique a été signée en 2015 pour deux ans renouvelables deux fois. Le Conseil de Paris n’a pas souhaité la renouveler. Il n’est même pas question de dédommagement. Quant à la préfecture ne fait que faire respecter la décision du Conseil de Paris. »

© 2017 LP

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :