La réalité virtuelle au service des personnes handicapées à Efteling

© Efteling

© Efteling

Droomvlucht (Vol de Rêve), c’est une des attractions phares du parc néerlandais Efteling. Un parcours scénique en intérieur entraînant les visiteurs dans le monde enchanté des trolls et des elfes. Des licornes et des animaux de la forêt y vivent paisiblement. Une fois le soleil couché, les cités flottent en apesanteur dans la nuit.

Depuis son ouverture en 1993, l’attraction est inaccessible aux personnes à mobilités réduites, en raison du mode de véhicules utilisés (des gondoles suspendues) et des difficultés techniques pour pouvoir les évacuer dans un délai raisonnable en cas d’incident.

A partir du printemps prochain, Droomvlucht deviendra, d’une certaine manière, accessible à ces personnes grâce à Virtual Droovlucht.

Les personnes invalides pourront participer à l’aventure grâce à la technologie de la réalité virtuelle, muni de casque VR dans une salle spécialement adaptée à cet effet. Elles seront invitées à enfiler un casque VR avant la grande aventure. Ces casques VR (visiocasques), porté sur la tête, disposent d’un dispositif d'affichage de réalité virtuelle à écrans HD en face de chaque œil, ce qui permet la diffusion de film en 3D.

Une aventure virtuelle ou presque, puisque l’expérience sera accentuée par des effets spéciaux, comme le vent, et une connexion audio via micros en temps réel avec la famille et les amis valides physiquement présents dans l’attraction, pour une immersion totale.

Voilà ce que l’on pourrait appeler une utilisation intelligente de la réalité virtuelle. Le concept adapté aux personnes handicapées sera plus que vraisemblablement étendu à d’autres attractions d’Efteling (on parle notamment de la Mad House Villa Volta), mais aussi exporté dans d’autres parcs d’attractions.

Droomvlucht est un parcours scénique fantastique de 425 mètres, où les visiteurs prennent place dans 56 gondoles « flottantes ». Le rail est situé au-dessus des gondoles, celles-ci sont suspendues dans le vide et donne l'impression de voler. La vitesse varie selon le positionnement sur le parcours de 2 à 20 km/h, ainsi que la hauteur, avec un point culminant de 17 mètres.

Conçu par le designer et directeur artistique néerlandais Ton van de Ven, l’attraction d’un budget de 12,7 millions d’euros compte pas moins de 117 animatroniques.

© 2017 Laurent kot

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :