L'abandon du projet de parc d’attractions Heroic Land pour la première fois évoqué

A-t-on trouvé les 90 millions de fonds privés qui permettraient de lancer le projet du parc d'attractions Heroic Land ?  C'est la question posée à la fin du conseil municipal de Calais par un élu de l'opposition. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que la réponse est sans équivoque, nous rapporte le quotidien La Voix du Nord.

Les promoteurs d’Heroic Land, dont le coût est estimé à 270 millions d’euros, sont à la recherche d’investisseurs privés à hauteur d’un tiers du montant global. Ce qui leur permettrait ensuite d’emprunter le solde. Calais Promotion et la société IDID, en charge du projet sont semble t'il en contact avec un groupe spécialisé dans les parcs d’attractions.

« Si ce financement est réuni, on lance le parc. Sinon, nous arrêterons le portage du projet »
Natacha Bouchart, la maire de Calais, ne souhaite pas dévoiler le nom du groupe intéressé «  pour des raisons de confidentialité  ». Il pourrait s’agir d’une entreprise basée en Chine et donc le contact date du voyage asiatique en octobre dernier.

L’idée est que cet investisseur, propriétaire d’une vingtaine de parcs en Asie, amène la moitié des fonds privés, ce qui permettrait de déclencher la suite. « Mais à ce stade, je ne peux préjuger de l’issue d’Heroic Land  », appuie la maire.

En juillet, Natacha Bouchart espérait une réponse «  dans plusieurs semaines  ». Mardi soir, pour la première fois, elle a évoqué la possibilité d’abandonner le projet...

© 2017 WW / LVD

Heroic Land (France)

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :