350 emplois passent à la trappe dans les parcs SeaWord ! 

Ce n’est plus vraiment un secret, la banque d'investissement américaine Blackstone cherche à se séparer complètement ou partiellement de son groupe de loisirs SeaWorld Parks & Entertainment.

La presse financière spécialisée nous avait rapporté que le géant du divertissement britannique Merlin Entertainments avait indiqué officiellement être intéressé par une possible acquisition partielle, ainsi que le groupe espagnol Parques Reunidos. Comme à l’accoutumée dans ce genre de transaction extrêmement importante et délicate, des négociations se dérouleraient dans la plus grande discrétion.

Il faut dire que SeaWorld Parks & Entertainment, spécialisé dans les delphinariums et parcs animaliers marins, fait face depuis quelques années à des difficultés, suite à la sortie du film militant Blackfish en 2013. Un documentaire sur la captivité de l'orque Tilikum, responsable de la mort de trois personnes, et des conséquences de la captivité sur les cétacés.  

C’est dans ce contexte déjà difficile que SeaWorld Parks & Entertainment a annoncé cette semaine une importante restructuration de sa masse salariale, avec pas moins de 350 licenciements d’emplois temps pleins.

Une nouvelle reçue comme un coup de massue au sein du personnel du groupe, alors que les résultats du deuxième trimestre ont fait baisser les bénéfices de l'entreprise, avec cependant une fréquentation qui a lentement commencé à s'améliorer. Le personnel qui a déjà consenti à pas mal d’efforts ces dernières années pour redresser l’entreprise.  

Selon les informations, cette restructuration toucherait essentiellement les parcs SeaWorld Orlando et SeaWorld San Antonio. Les postes dévolus au sauvetage des animaux et de la réadaptation ne serait pas impactés.

SeaWorld Parks & Entertainment regroupe les delphinariums et parcs animaliers SeaWorld de San Diego en Californie, San Antonio au Texas, Orlando en Floride. Mais aussi deux grands parcs à thèmes Busch Gardens, à Tempa (Floride) et Williamsburg (Virginie). Ainsi que les parcs régionaux Sesame Place (Pennsylvanie), Discovery Cove (Floride) et trois parcs aquatiques (Adventure Island et Aquatica en Floride, Water Country USA en Virginie).

© 2017 Laurent Kot / Orlando Sentinel

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :