Les riverains déplorent la potentielle destruction du moulin de Limal

© DR

© DR

En milieu de semaine dernière s’est tenue une réunion d’information concernait le projet d’extension du parc d’attractions belge Walibi. Le parc envisage de réaliser pour près de cent millions d’euros d’aménagements. Et cela passera notamment par une extension du site sur près de 4,5 hectares.

Lors de cette réunion d’information, les riverains du parc ont notamment appris que le moulin de Limal, construit entre 1862 et 1870 et présent sur un terrain appartenant à Walibi, pourrait être détruit lors des futurs aménagements.

Ce qui a le don d’énerver les amoureux du patrimoine wavrien qui disent déplorer que la commune « ne fasse rien pour conserver ses éléments architecturaux à haute valeur patrimoniale », nous rapporte le quotidien La Libre. « C’est encore un bâtiment de notre patrimoine qui risque de disparaître de notre paysage au profit du divertissement et surtout du profit ».

Pour l’heure, aucune décision n’a été prise par les autorités communales. On en est encore à la réunion d’information préalable à l’étude d’incidences. Les citoyens ont d’ailleurs jusqu’au 5 octobre pour faire part de leurs remarques et doléances. Ensuite seulement sera réalisée l’étude d’incidences avant que soit introduite la demande de permis et qu’une enquête publique soit réalisée.

On n’en est donc qu’au tout début de la procédure. Mais le dossier suscite déjà pas mal de remous auprès des riverains de Walibi, comme on pouvait s’y attendre à chaque fois que le plus célèbre des parcs d’attractions de Belgique se décide enfin à investir et à proposer des nouveautés.

L’opposition communale dit avoir soulevé la question et interviendra pour obliger le bureau d’études chargé de l’étude d’incidences de se soucier du patrimoine et des conséquences de sa disparition.

© 2017 WW / LB

© Wonder World
© Wonder World

© Wonder World

Walibi Belgium (Belgique)

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :