Des riverains se mobilisent contre la nouvelle route d'accès à Pairi Daiza

Plusieurs comités de riverains, avec le soutien d'agriculteurs locaux, ont manifesté leur désapprobation en distribuant des tracts de sensibilisation ce samedi matin, concernant le tracé de la nouvelle route d'accès au parc animalier belge Pairi Daiza.

Pour les riverains, la construction d'une nouvelle route d'accès au parc, qui sera notamment implantée dans des zones agricoles existantes, n'est pas la bonne solution. Les riverains, qui regrettent de ne pas être consultés, dénoncent également les coûts annoncés du projet de 20 millions d'euros. Ils estiment, par ailleurs, que le tracé de la nouvelle route (N7) n'empêcherait pas la traversée des villages, suite, notamment à l' "effet GPS".

Les instances de Pairi Daiza ont, quant à elles, à nouveau souligné leur soutien au projet défendu par la Région wallonne et les autorités locales.

Les opposants à la nouvelle route sont minoritaires - quelques dizaines de personnes présentes sur les 15.000 habitations des entités potentiellement concernées - et qu'en agissant de la sorte, ceux-ci prennent en otage la clientèle et les travailleurs du parc. Ces derniers ont, en effet, été retardés par l'action des manifestants qui a provoqué quelques embarras de circulation le long de la voirie permettant d’accéder aux différents espaces de parking du célèbre parc animalier.

"Ce projet a pour but principal de contourner les villages et d'amener le calme et la sécurité à la grande majorité des riverains", "Plus de 400 habitations seront soulagées avec ce contournement. Nous ne pouvons que rappeler notre volonté de soutenir et de cofinancer une solution servant l'intérêt général", a indiqué la porte-parole de Pairi Daiza à la presse locale. 

© 2017 WW

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :