Plongez au cœur du nouveau centre d'entraînement spatial

© Futuroscope

© Futuroscope

Dans un centre d'essais spatial, testez votre résistance physique à la gravité zéro et votre capacité à partir pour Mars. Vous serez peut-être les futurs voyageurs de la mission Mars-2040.

Le pavillon du Solido au Futuroscope a fermé définitivement ses portes le dimanche 27 août 2017. Le dôme du Solido hébergeait l'Explorarium, une attraction de type cinéma IMAX 3D.

Voué à la destruction, en raison du vieillissement prématuré des équipements, mais aussi afin de laisser place à l'arrivée du premier grand huit de l’histoire du parc de loisirs français à thème technologique et scientifique. 

Connu sous le nom de Objectif Mars, l'inauguration officielle de ce premier grand huit était initialement annoncée pour le 28 mars 2020. Elle a finalement été reportée au 13 juin 2020 en raison de la pandémie de coronavirus. D'un budget de 18,5 millions d'euros, sur une enveloppe de 22 millions consacrée aux nouveaux aménagements, celui-ci est en partie intérieur en parcours scénique. Sensations à la clé sur le thème d'un voyage aux confins de l'espace au départ d'un camp d'entrainement pour astronautes.

Plongez au cœur du nouveau centre d'entraînement spatial. Dans la peau de futurs astronautes, passez les tests pour mesurer votre aptitude à partir en mission : résistance physique, module de confinement, gravité zéro... Tentez l'expérience, en intérieur et en extérieur, vous affronterez les éruptions solaires et les champs électromagnétiques, avec des pointes de vitesse jusqu'à 55 km/h.

Réalisé par le concepteur liechtensteinois Intamin et accessible dés 1 m 10, Objectif Mars s'intègre dans un tout nouveau pavillon de 1850 m², en remplacement du Solido. Objectif Mars est un grand huit propulsé de type Spinning Coaster, proposant un parcours sans inversion de 500 mètres, pourvu d'une section Freefall Track d'une hauteur de 5 mètres (drop, chute libre du train à l'horizontale). L'attraction pourra accueillir 1 000 personnes à l'heure.

Au fil d'un pré show immersif et interactif, les visiteurs sont sensibilisés aux conditions d'un voyage dans l'espace à travers diverses expériences puis, embarquent à bord de véhicules sur rails pour passer une série de tests à l'intérieur du centre d'essais.

Durant deux minutes et cinquante secondes, les passagers embarqués dans les 4 trains de 3 x 4 places, qui tournent librement sur eux-mêmes, sont confrontés à des éruptions solaires et à des champs d’astéroïdes avec de vrais champs magnétiques. Ils vivent un décollage, et ont même droit à une chute libre en extérieur en fin de parcours pour l'ultime épreuve de la gravité zéro.

Le choix du nom définitif de l'attraction a été proposé aux votes, sur le site Loisirs Lab' du groupe de loisirs Compagnies des Alpes, qui exploite le Futuroscope. Le choix se portait sur quatre propositions: Mars Challenge, Mars G Force, Mars 2040 et Objectif Mars. C'est finalement Objectif Mars qui a été le plus plébiscité.

A noter que en 2019 plusieurs nouvelles attractions pour Le monde des enfants, qui devient par la même occasion Futuropolis, ont également fait leurs apparitions. 

Le Futuroscope est aujourd’hui le deuxième parc de France en termes de fréquentation totale, avec près de 50 millions de visiteurs depuis son ouverture en 1987.

© 2017 - 2020 WW / FT / AW

Le Futuroscope accueille son premier grand huit
Le Futuroscope accueille son premier grand huit
Le Futuroscope accueille son premier grand huit
Le Futuroscope accueille son premier grand huitLe Futuroscope accueille son premier grand huitLe Futuroscope accueille son premier grand huit
Le Futuroscope accueille son premier grand huit
Le Futuroscope accueille son premier grand huit
© Futuroscope

© Futuroscope

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :