Le PAL prépare son avenir avec l'arrivée d'une toute nouvelle grande attraction !

© Intamin

© Intamin

En 2017 le parc d’attractions et animalier du PAL de Dompierre-sur-Besbre dans la région Auvergne-Rhône-Alpes proposait en guise de nouveauté animalière l’arrivée de 22 alligators du Mississippi. le parc a pour ambition dans un avenir proche de passer la barre des 600 000 visiteurs.

Pour y arriver, la direction travaille sur l'avenir, avec pour la saison 2018 une nouvelle grande attraction et un projet d'hôtel pour 2021.

D'un budget de 10 millions d'euros, le parc dispose depuis le 7 avril 2018 d'une nouvelle attraction, unique en France, la plus grosse jamais construite au PAL. Une attraction familiale à sensation dénommée Yukon Quad, qui emmène les visiteurs pour un kilomètre d'aventure sur des quads propulsés dans une ambiance de grand nord canadien.

Elle est installée dans une toute nouvelle zone du parc, pour ainsi y déplacer le public et décongestionner certains espaces saturés au moment des pics de fréquentation. Le choix de l'implantation de cette nouveauté a été mûrement réfléchi pour garantir la tranquillité des animaux et n'est pas en contact direct avec ceux-ci. 

Le choix s'est porté sur un grand huit de type Family Launch Coaster du constructeur spécialisé liechtensteinois Intamin, à l'instar de Juvelen, le modèle présent à Djurs Sommerland au Danemark, proposant un parcours similaire, mais « miroir » de 1000 mètres. Sans inversion, les trains de 18 passagers chacun sont propulsés à 90 km/h au moyen de deux zones de lancement à roues de friction.

La couleur des supports de Yukon Quad est verte et les rails gris afin d'évoquer un sentier forestier. La thématique du Grand Nord canadien reproduisant une compagnie minière est très poussée, environnée par une nature sauvage composée de 2.000 essences d’arbres, plantés sur les deux hectares de terrain. 

Implantée sur l’ancien territoire réservé aux cervidés, la zone du Yukon Quad sera par ailleurs complétée en 2019 par des manèges destinés aux enfants.  La partie restauration a été étoffée avec l’agrandissement de la sandwicherie et l’ouverture d’un nouveau snack.

Les visiteurs sont de plus en plus nombreux : 575.000 en 2015, 592.000 en 2016, 601.000 en 2017. Les infrastructures doivent suivre. Un nouveau parking de 1.000 places sera disponible pour juillet. Par la suite, le PAL souhaite installer des ombrières solaires, pour redistribuer l’énergie dans le réseau, ou pourquoi pas pour de l’autoconsommation. On peut imaginer que cela se fasse en 2019-2020.

Côté hébergement, le PAL ne s’arrête pas non plus en si bon chemin. Fort de ses « lodges », le site refuse aujourd'hui l'équivalent de trois fois leur capacité, tant elles sont demandées, Arnaud Bennet, le directeur du PAL, planche aussi sur un projet d'hôtel d'une soixantaine de chambres pour 2021. Un hébergement, toujours dans la thématique africaine, qui se construirait au milieu des animaux.

© 2017 - 2018 Laurent Kot

© Paul Schneider© Paul Schneider© Paul Schneider
© Paul Schneider© Paul Schneider© Paul Schneider

© Paul Schneider

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :