Fermeture définitive du parc d'attractions Space World

Space World, le parc d’attractions japonais connu pour avoir en son sein une véritable réplique à taille réelle de la navette spatiale Discovery et pour avoir notamment décrié la chronique avec sa patinoire enfermant 5000 véritables poissons morts, a fermé définitivement ses portes, faute de rentabilité. Le parc avait remis le 17 décembre 2016 son plan de fermeture à la préfecture de Fukuoka où il est situé.

En novembre 2016 Space World avait créé une vive polémique avec sa patinoire. Le parc d'attractions japonais proposait de glisser sur la glace tout en contemplant sous ses pieds 5000 silhouettes de poissons congelés. Ouvert le 12 novembre 2016, le lieu insolite a fermé une quinzaine de jours après. Le concept étant jugé sinistre et immoral. L’idée du parc était que le visiteur « expérimente la sensation de patiner sur la mer » …

Mais c’est par manque de rentabilité que Space World a fermé ses portes ce 31 décembre 2017. Paradoxalement, l'affluence de ses dernières semaines d'ouverture a battu tous les records. Pour son dernier jour, des files énormes de plusieurs heures à l'entrée du parc ont été enregistrées dès 4h du matin sous une pluie battante. Les derniers visiteurs ont finalement quittés le parc vers 2h du matin ce 1er janvier 2018, après un dernier somptueux feu d'artifice de nouvel an.

Ouvert en avril 1990, le site a connu sa meilleure année en 1997 avec une affluence record de 2,6 millions de visiteurs, qui n’a cessé de chuter depuis. Les déboires financiers du parc ont débuté en 2005 avec l’incapacité de satisfaire tous ses créanciers, engendrant un arbitrage des tribunaux nippons.

Le groupe japonais Nippon Steel & Sumitomo Metal Corp., propriétaire de Space World, s’est engagé auprès des autorités pour assainir le site et trouver un nouveau locataire pour les 240 000 m² de terrain. Le parc proposait une vingtaine d’attractions pour toute la famille, dont 6 grands huit.

© 2016 - 2017  Laurent Kot

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :