Marineland Antibes (France)

Le Marineland d’Antibes doit faire face à de nombreux événements imprévus depuis deux semaines, suite aux importantes intempéries subies (voir notre article). Le groupe espagnol Parques Reunidos, propriétaire du site, a annoncé cette semaine via un communiqué le départ de Bernard Giampaolo, le directeur général du parc.

Bernard Giampaolo prend la direction de l'Italie, après 9 années de services au sein du Marineland, où il dirigera à partir du 2 novembre le parc d'attractions Mirabilandia, également propriété du groupe Parques Reunidos. En attendant la nomination d'un nouveau directeur général, c’est Jesus Fernandez Moran, directeur de la division zoologique du groupe espagnol, qui assurera l’intérim.

Parques Reunidos a tenu à remercier Bernard Giampaolo pour « tout ce qu'il a accompli ces dernières années et pour les défis qu'il a su relever dans les circonstances de ces derniers jours ».

Le groupe n'a pas indiqué le motif exact de cette mutation. Il faut dire que le parc aquatique et animalier marin d’Antibes est victime de mal chance à répétition.

Dans la nuit du 3 au 4 octobre en l'espace de quelques heures, le parc était ravagé par de violents orages. Quatre tortues, des raies et des loups de mer, ont également été perdues durant les intempéries. Ce Jeudi, c’est des traces d'hydrocarbures qui ont été décelées dans le bassin des orques, selon le quotidien Nice Matin.

Le bassin a été submergé par une vague chargée de matières polluantes, vraisemblablement du gasoil, qui venait peut-être des villas environnantes, sans pouvoir le confirmer, rapporte le magazine L’Express. Ces traces n'auraient aucun lien avec le décès début de semaine, de l'orque Valentin. L'animal, âgé de 19 ans, a succombé à une « torsion de l'intestin », sans lien direct avec les inondations (voir notre article).

© 2015 WW / LE / NM

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :