Héroïc Land (France)

Héroïc Land, le nouveau parc d’attractions français qui doit ouvrir à l’horizon 2019 sur les terrains du Virval à Calais, fera l’objet d’un débat public préalable.

Un député socialiste a saisi vendredi dernier, avec neuf parlementaires de sa famille politique, ainsi que l’association France Nature environnement, la commission nationale du débat public (CNDP).

Ce gigantesque projet, porté par Calais Promotion, l’agence de développement de la Ville, et par la société IDID, est estimé à 275 M€ (contre 350 M€ au départ). Mille emplois directs et indirects devraient être créés.

Le député pointe du doigt de « multiples zones d’ombre » : données économiques « peu précises, voire contradictoires » (plan de financement, partenaires…), doutes sur la fiabilité du concepteur du parc, Yann Tran Long, au passé trouble. Pourtant, poursuit-il, ce projet peut être « facteur de développement économique considérable pour le Calaisis ». Il ajoute : « Il s’agit de permettre de débattre en toute transparence sur le sujet et d’associer l’ensemble des acteurs du territoire comme cela s’est fait précédemment pour le projet Calais port 2015 », peut-on lire dans le quotidien La Voix du Nord dans son édition de ce 9 octobre. La commission a demandé à Calais Promotion de lui adresser un dossier de saisine avant le 2 novembre.

Par ailleurs, c’est ce lundi que le film en 3D du parc d’attractions a été dévoilé (voir ci-dessous), ce qui clôt la seconde phase d’études. Un point sur les avancées et les prochaines étapes du projet est aussi prévu.

© 2015 WW / LVN / AD

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :