Walygator Parc (France)

Ce samedi 19 septembre le parc d’attractions français de Maizières-lès-Metz (Lorraine), Walygator, était contraint et forcé de ne pas ouvrir au public, faute de courant.

On apprend aujourd’hui que ce qui s’emblait être une panne d’électricité était dû à un acte de vandalisme sur un poste électrique. Les conséquences sont importantes, un gros manque à gagner pour le parc lorrain, surtout quand il s’agit d’un samedi, une perte estimée à 50 000 euros, soit sur une prévision minimum de 3 000 visiteurs potentiels.

8h50, le courant saute, ce n’était pas une simple panne, mais un acte de vandalisme. Un poste électrique de 20 000 volts a été forcé à Hagondange. Poste qui délivre l’électricité pour Walygator, mais aussi pour 5 400 foyers de la région, eux aussi touchés par le black-out total.

Un vol de cuivre qui a mal tourné, « La porte sécurisée a été défoncée » raconte le directeur de la régie d’électricité d’Hagondange, Bruno Guérin, à la station de radio France Bleu. « En démontant l’installation pour récupérer le cuivre, il y a eu un violent court-circuit. Je pense que les individus ont dû prendre peur, et il y a peut-être eu un ou des blessés car un court-circuit sur du 20 000 volts, on appelle ça dans notre jargon un flash, et vous pouvez vous retrouver brûlé ». Le coût de la réparation se chiffre à 6 000 euros uniquement en matériel.

Si à 10h50 tout était rentré dans l’ordre du côté de la distribution d’électricité, il n’en était pas de même pour le parc Walygator, qui lui a dû fermer toute la journée. En effet le temps de remise en route et de vérification des attractions n’est pas instantané (environs 3h pour l’ensemble des installations).

© 2015 WW / FB

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :