Piano-Plage (France)

Le parc « Piano-Plage », qui aurait dû s’installer en province de Namur en Belgique, va finalement voir le jour en France, dans le Limousin. Les promoteurs tablent sur 150.000 visiteurs par an quand il sera ouvert.

Il y a dix ans, Didier Hodiamont, a eu le rêve de créer le concept de Piano-plage. Il avait quatre objectifs en tête. Certains sont déjà réalisés. Le lieu-dit Piano-Plage, en bord de Meuse, à Anhée (Belgique), est créé. La bande dessinée «Piano-Plage, du rêve à la réalité», a été éditée en septembre 2011. Elle retrace le cheminement du concept. Le spectacle musical a déjà été présenté à plusieurs reprises.

Depuis, Didier Hodiamont a créé une société, «Dreamgest», qui examine les possibilités de réaliser l’objectif numéro quatre du concept, la réalisation du parc «Émotions Musicales, les Géants de la Musique». Cette société anonyme espère bien ouvrir la première phase du parc d’ici avril 2019, mais ce ne sera pas en Belgique, comme le concepteur l’espérait, faute d’accord avec la province de Namur.

Du côté français, l’accompagnement des autorités municipales, départementales et régionales est un des éléments qui ont orienté le choix. Finalement porté sur un terrain de 135 hectares, dont 50 sont en zone constructible dans le Limousin, sur le domaine de Chauffaille, à Coussac-Bonneval, près de Saint-Yrieix-la-Perche.

D’un budget de 35 millions d’euros, les travaux débuteront en avril 2017 pour une ouverture programmée en 2019. «Dreamgest» va investir huit millions de capital sur fond propre, sept seront amenés par des investisseurs privés et publics et un prêt de 20 millions sera contracté. Des centaines d'emplois sont à la clé.

© 2015 WW / LA

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :