Une centaine de militaires mobilisés pour Vigipirate, qui voulaient obtenir un tarif réduit pour visiter Disneyland Paris lors d'un jour de permission, se sont vu opposer une fin de non-recevoir, nous apprend la presse locale.

Un responsable du parc a répondu à un fonctionnaire, qui l'interrogeait sur cette possibilité, avoir « déjà été sollicité à plusieurs reprises » au sujet de la mise en place de tarifs réduits pour des militaires. Il lui a dit que la première attraction touristique d'Europe n'avait pas d'accords particuliers avec l'administration à propos de ces hommes stationnés en région parisienne dans le cadre de Vigipirate.

Une autre source proche du dossier a affirmé qu'il ne s'agissait pas d'une demande « officielle », mais d'une « initiative personnelle qui n'avait pas respecté les procédures » en vigueur à Disneyland, et qu'elle avait donc été refusée, l'entreprise ne pouvant pas faire du cas par cas lorsqu'elle accordait ce type de faveurs.

Le parc Disneyland Paris, à Marne-la-Vallée (Seine-et-Marne), avec ses 14 millions de visiteurs annuels, est l'un des sites les plus surveillés de région parisienne dans le cadre de la prévention du terrorisme.

© 2015 ML

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :