Terra Botanica (France)

Résultats en berne pour le parc de loisirs français consacré à l'univers du végétal et de sa biodiversité. Terra Botanica. Le parc ne devrait pas dépasser les 130 000 entrées payantes cette année, on est très loin des objectifs fixés, nous rapporte le quotidien Ouest-France.

Situé à Angers (Maine-et-Loire), la saison dernière Terra Botanica n'a enregistré que 170 000 entrées payantes, et seulement 130 000 cette année. Jean-Pierre Chavassieux, directeur de Terra Botanica, confirme que les chiffres de fréquentation sont mauvais cette année.

Terra Botanica (France)

On est donc, très loin de l'objectif affiché un an après son ouverture en 2010. on pariait à l'époque sur 280 000 entrées. Soit 110 000 de plus qu'aujourd'hui et avait pour objectif de devenir la locomotive touristique du département.

Christian Gillet, le président du Conseil Général de Maine-et-Loire, propriétaire du parc, a fait part de son agacement dans la presse locale de la divulgation de ces chiffres, qui, selon lui, en terme commercial et sur le plan de l'image est tout à fait dommageable pour Terra Botanica. Le président a également annoncé le déblocage prochain d'une aide exceptionnelle d'1,5 million d'euros, somme qui couvre le déficit du parc. Une dotation unique, qui ne sera pas renouvelée, et permettra de repartir en janvier sur de nouvelles bases.

Terra Botanica (France)

Terra Botanica va adapter les effectifs à l'activité réelle du parc, et créer des événements culturels, artistiques pour donner aux enfants et aux familles l’envie d'y revenir. Le parc occupe actuellement 40 salariés permanents, et une soixantaine de saisonniers.Christian Gillet souhaite aussi une meilleure conjugaison des efforts de tous les acteurs du tourisme de la région pour engager une campagne de communication qui n'a jamais eu lieu réellement sur le plan national.

Terra Botanica (France)

Implanté à l'emplacement du golf des Capucins et sur une partie de l'ancien aérodrome d'Angers-Avrillé, Terra Botanica est composé d'attractions, animations, parcours botaniques et découvertes.

Le parc est divisé en quatre univers qui représentent les différents aspects du végétal. Un espace central, appelé Le Cœur permet de relier les différents univers ensemble et d'accueillir les visiteurs. On y trouve également un café et le restaurant Véri Fraich,

© 2014 O.F / A.M

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :