SeaWorld Entertainment (USA)

Une campagne menée contre les parcs à thèmes aquatiques et SeaWorld en particulier au sujet de ses orques, plombe les comptes trimestriels du groupe publiés mercredi. Le groupe a vu son chiffre d'affaires fondre de 5% au premier semestre.

SeaWorld Entertainment, qui gère onze parcs d'attractions très populaires aux États-Unis, n'a mentionné que du bout des lèvres cette campagne au sujet des orques en captivité lancée après la diffusion l'an dernier par une chaîne nationale d'un documentaire intitulé Blackfish.

Par ailleurs, un parlementaire californien a en effet déposé une proposition de loi en mars pour interdire l'utilisation d'orques en captivité dans des spectacles, en ciblant le parc SeaWorld de San Diego, en Californie.

SeaWorld Entertainment (USA)

Autre mauvaise nouvelle pour le groupe, il y a deux semaines, la compagnie américaine Southwest Airlines a annoncé qu'elle mettait fin à un partenariat engagé il y a 26 ans avec SeaWorld. Il prévoyait notamment que deux avions soient peints aux couleurs de Shamu, le premier orque de SeaWorld.

Certains observateurs ont évoqué un lien avec la campagne, car des manifestations avaient ciblé la compagnie aérienne.

La performance semestrielle de SeaWorld fait pâle figure à côté de celle de la Walt Disney Company, qui opère des parcs d'attractions sur le même segment de marché et qui a vu l'activité de ses parcs progresser de 8,2% sur la même période.

© 2014 D.R / L.C

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :