Disneyland Paris (France)

Euro Disney, qui exploite le parc Disneyland Paris, a publié des résultats en berne au premier semestre 2013-2014, ce mardi 6 mai. Le groupe enregistre une perte nette de 103,6 millions d'euros, contre 89,1 millions d'euros pour la même période l'année dernière.

Le parc a pourtant réduit ses frais par rapport à l'année dernière, mais la crise continue de limiter le nombre de touristes venus d'Espagne et du Royaume-Uni. 6,3 millions de personnes ont visité le parc entre le 1er octobre et le 31 mars. Il y a un an, ils étaient 6,7 millions. Résultat, le chiffre d'affaires est de 533,3 millions d'euros, en baisse de 6% par rapport à l'année dernière.

Mais selon la direction du parc, le calendrier n'a pas été favorable: le week-end de Pâques, du 30 au 1er avril l'année dernière, et a eu lieu intégralement en avril cette année. L'afflux de visiteurs n'a donc pas aidé les résultats du premier semestre.

Le parc compte sur une nouvelle attraction pour relancer la machine. Créée autour du film Pixar, Ratatouille, qui se déroule à Paris, la nouvelle attraction ouvrira ses portes en juillet. Elle a quand même coûté plus de 150 millions d'euros.

Philippe Gas, le PDG d'Eurodisney, préfère donc rester confiant: "notre année se fait surtout sur le deuxième semestre", affirme-t-il. Selon lui, "L'Espagne repart, nous avons fait une grosse campagne en février et cela a très bien marché. Et les réservations des Britanniques se sont beaucoup portées sur la deuxième moitié de l'année, poursuit-il.

© 2014 J.S

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :